Avant le départ

Ambitions et préparatifs

Une année en famille sur un bateau.

Un cauchemar? Un rêve? D’où cela nous est venu ?

Le point de départ de notre aventure:

l’envie de prendre le temps, en famille, de vivre ensemble, de mieux se connaître, d’apprendre, de découvrir, en sortant du carcan du quotidien et de son rythme implacable. Les filles sont grandes, enfin pas trop encore, c’est le bon moment, saisissons-le et en avant!

Mais où?

Faire un tour du monde? marcher en Amérique du Sud? Vélo? Camping-car? A force de discussion enflammées autour de nos désirs les plus fous ( et ce qu’on désirait moins aussi…), nous sommes parvenus à dessiner ce projet: prendre un bateau, qui nous servira de maison, dans laquelle embarquer un cocon dans lequel les filles se sentiront bien, et qui nous permettra de voyager au gré de nos envies. Familiers de la mer, mais pas vraiment marins aguerris, nous avons choisi une destination plutôt clémente aux apprentis navigateurs: un vent quasi-constant, des eaux accueillantes, déjà peuplées de familles sur l’eau, un endroit idéal pour continuer notre formation de chefs de bord, et prendre plaisir à naviguer sans risquer de sombrer corps et biens…

Quel bateau?

monocoque ou catamaran? Leslie avait plusieurs expériences de vacances sur monocoque, Vincent est très à l’aise en voile légère, nous avons suivi plusieurs jours de formation sur un magnifique Sun Fast 43, nous avions donc davantage de marques et de repères avec des monocoques. Mais le catamaran présente deux avantages qui nous ont convaincus: un faible tirant d’eau, qui permet de naviguer plus facilement dans les passes, et un carré au-dessus de l’eau, plus confortable pour la vie au mouillage. Inconvénient principal qui nous a fait hésiter: une remontrée au vent plus difficile, qui risque de rentre la traversée aux Marquises plus compliquée. On verra bien :o)!

Quels préparatifs?

  • deux stages intensifs de voile: même si nous avions un peu d’expérience, nous n’avions jamais naviguer en temps que chefs de bord sur un voilier. Nous avons profité des vacances de février et d’avril pour faire nos armes sur le voilier de Mistral Evasion, l’école de voile de Lionel Mancini, à Bandol. Nous prévoyons de faire une prise en main de notre bateau une fois à Tahiti avec un skipper professionnel, pour être bien à l’aise.
  • un stage Santé en milieu isolé: Leslie a suivi durant un week-end un formation de 1ers secours en milieu isolé proposée par Médidistance: l’idée est de savoir prodigué les 1ers secours, comme avec le PSC1, mais aussi d’être capable d’identifier la gravité d’une situation médicale, et d’en faire une description assez précise aux secours que l’on aura contacté par téléphone ou Iridium, puis de dispenser les soins selon les instructions reçues, en utilisant la pharmacie (bien garnie) de bord.
  • passation du CRR: obligatoire pour avoir le droit d’utiliser une VHF à l’étranger et en milieu hauturier, Vincent a réussi le test haut la main!
  • passation du permis Bateau côtier: obligatoire pour avoir le droit de piloter… l’annexe du catamaran. Pas pour partir 7 jours en mer, mais pour aller du bateau à la plage. On a failli se faire avoir, on passe le code demain matin, on croise les doigts…
  • lectures de Blog, visionnage de Vlog, échanges avec des familles déjà parties / toujours en route, pour se faire une idée de ce qui nous attend!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *