Moorea

Pas très in-Spi-ré

Après une semaine dans les mouillages près de Vaiare, il est temps d’aller voir au nord de Moorea!
Cela commence pas trop mal avec des baleines qui nous font coucou de loin. Comme le temps a l’air de s’y prêter: on se dit qu’il est temps de tester le Spi! Je ne l’avais monté qu’une fois lors du test en mer pour l’achat il y a 2 mois déjà..

Le Spi Parasailor sur Fakarever
Voici à quoi cela ressemble lorsqu’il est bien lancé (spi de type Parasailor):

Pour en arriver-là, il faut

  • le sortir de la pointe avant – check
  • le monter au mât à l’aide de la drisse dans sa chaussette (la voile est rassemblée sur toute sa longueur dans un sac – la chaussette – que l’on va remonter ensuite).
  • Ne pas oublier d’attacher le bas de la chaussette pour qu’elle ne vole pas par la suite – check
  • Attacher les 4 écoutes et les mettre en place – check
  • ouvrir la chaussette et le laisser se déployer….

Bon on va pas faire durer le suspens plus longtemps: c’est là que ça se gâte.

Tout d’abord la chaussette ne remonte pas bien au niveau de l’aile centrale, le temps de faire du yo-yo avec la chaussette, les écoutes battent et… n’ayant fait que des noeuds de chaise simple (sans sécurité) et pas assez serrés, 2 écoutes se défont ! (raaaah, on nous l’avait bien dit pendant notre formation !!)
C’est pas grave, on rattrape gentiment le spi, on refait les 4 noeuds de chaises et c’est reparti!

Et là, on s’aperçoit de notre double erreur:
1) on a monté le spi à tribord pour un vent qui venait lui aussi de tribord: le spi va donc traverser tout notre avant pour pouvoir se gonfler
2) on a fixé la drisse de chaussette sur un taquet lui aussi à tribord.

Le spi est dévié, le vent n’est pas tout à fait stable et au lieu de se gonfler joliment cette fois-ci, il s’enroule autour de notre étai (le câble qui tient le mât à l’avant et sur lequel notre génois est lui aussi enroulé). 5 tours bien serrés et trop haut pour qu’on puisse tenter de les défaire… cela se nomme un spi en cocotier !
Leslie a la bonne idée d’attacher le bas du spi pour qu’il ne batte pas et nous en sommes là:

Nous visons une baie tranquille pour le défaire tranquillement, mais une idée me vient en voyant battre gentiment le milieu: si on faisait faire des tours au bateau pour que le vent nous aide à dérouler le spi ? (très mauvaise idée en fait, comme nous allons l’expérimenter…)

  • 1 tour, tout va bien
  • 2 tours, on tient le bon bout: ça fonctionne !
  • 3ème tour…euh, c’est grand un spi, et quand on le déroule, c’est une partie de plus en plus grande qui flotte, et…. s’emmêle dans le radar et les antennes du mât ! Pas cool du tout ça en plus ça bat et on risque franchement de l’abîmer !

Bon, on range la grand voile et c’est parti pour ma première montée au mat en mer en étant assurée par Leslie!
Démêlage ok, mais le temps de faire tout ça, le spi s’est malheureusement un peu déchiré 🙁
(Rien de bien grave à priori, mais nous allons le faire réviser car c’est une voile délicate!)

Une fois démêlé du mât, il bat devant. Une dernière idée me vient (meilleure cette fois-ci), en passant d’un grand large (on garde le vent derrière) à bâbord puis à tribord en fonction de la position du spi autour de l’étai, on arrive à le dérouler et il se gonfle enfin..

On range tout, assez d’émotion pour aujourd’hui… de toute façon le temps de faire tout ça on est arrivé au mouillage de la baie de Opunohu!

5 thoughts on “Pas très in-Spi-ré”

  1. Ah ben si vous commencez à ruiner le matos, ça va plus le faire ! Blague à part, vous vous en êtes bien sortis, chapeau ! La navigation, ça stimule les neurones 🙂

  2. J’imagine bien la scène!!!😂 Vincent décrit ça très calmement mais je pense que le Live devait être beaucoup moins Zen…. 🤣
    La deuxième fois sera la bonne!!!

  3. Vincent, qu’est ce qui est le pire? Les ennuis de moteur ou ceux de spi? Merci de nous les faire partager, cela met du piquant dans des journées qui seraient peut-être monotones si tout allait bien! J’ai fait du 420 ce matin avec Benoît par un vent très raisonnable. Mais il attend un coéquipier plus jeune, plus souple et plus motivé pour mettre le spi… Vincent ou Leslie auront les compétences quand ils reviendront ici!
    Ce matin, il a fallu défalquer la grand voile en pleine mer parce qu’elle était mal montée… Ah, ces apprentis navigateurs!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *