Tahiti

A terre à Tahiti

Gros évènement aujourd’hui: nous avons loué une voiture! Et non pas acheté comme le soutenait Cécilie, qui était très inquiète de savoir ce que deviendrait la voiture une fois que nous serions en mer.

Sur les conseils de Maud et Yann, des amis qui avaient hébergé Vincent lors de son séjour en juin, nous avons emprunté LA route qui fait le tour de l’île en la suivant vers le sud. L’objectif des filles étaient de trouver une plage, le nôtre était à peu près le même, en intercalant quelques visites avant… A la fin de la journée tout le monde était ravi, c’est ça qui compte ^^!

Premier arrêt: le musée de Tahiti et ses îles! Il était en rénovation, mais les plus belles pièces des collections faisaient l’objet d’une petite expo très sympa. Nous y avons vu de beaux hameçons, de la même forme que celui de Mahoi (mais, si, dans Vaiana), une vraie conque qui servait à communiquer d’un bout à l’autre de l’île, des tikis (grandes statues en bois – ci contre)… Le musée est entouré d’un magnifique parc – presque zen – qui donne sur la mer !

Ensuite, route pour deux sites archéologiques présentant des vestiges de marae, des anciens lieux de cultes, dont il ne restait que les fondations en pierres volcaniques presque noires. Leur principal intérêt, aux yeux des filles, était la présence de divers coqs en liberté qui chantaient à tue-tête, courant un peu partout suivis de leurs poules, parfois même de poussins. Le second marae que nous avons visité était entouré de bananiers, ce qui nous a permis de découvrir son système de floraison et de production de fruits très particulier:

La grosse fleur rouge à droite soulève un pétale, et sous chacun d’eux se trouve plein de petites fleurs jaunes, qui une fois pollinisées se transforment en bananes

Puis visite de trois grandes grottes, très fraîches, et arrêt sur la plage de Taharuu: son sable est noir, et ses vagues extrêmement impressionnantes! C’est un beau spot de surf, nous avons vu quelques belles performances lorsque nous avons déjeuné au snack sur la plage. Vincent était bien tenté pour se baigner, mais nous avons finalement opté pour une belle petite rando au dessus des jardins d’eau de Vaipahi, au milieu de la forêt pleine d’arbres aux feuilles gigantesques et de toutes les couleurs, mais aussi de pins tout à fait commun, ce qui faisait un mélange de végétation tropicale et méditerranéenne assez surprenant.

Enfin nous nous sommes rendus sur une plage au sable doré, à l’abri du récif; les filles ont pu faire des pâtés de sables, chercher les poissons près du bord, et j’ai même rencontré un requin! Très gros, mais un peu trop loin pour faire une photo de qualité – je n’ose pas publier la photo, on se moquerait de la silhouette bleue vaguement reconnaissable… Mais j’ai eu beau me répéter que les requins n’ont que faire des petites nageuses en T-shirt UV, j’ai écourté ma plongée pour jouer avec les filles près du bord…

5 réflexions au sujet de “A terre à Tahiti”

  1. Très sympa la musique. La vidéo aussi 😉
    N’hésitez pas à filmer le premier retournement du bateau 😈

    1. Alors,on peut s’échouer sur les récifs, démater,heurter une baleine, entrer en collision avec un autre bateau, mais peut pas se retourner 😁 !

  2. Où peut-on acheter ces magnifiques parapluies – ombrelles mademoiselle Agathe?
    Merci pour le partage de cette jolie excursion !
    Bisous à vous 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *