Moorea

Moo-raies-aaaaaah

Après une nuit ultra calme dans notre premier mouillage (Vincent avait quand même mis une alarme au cas où nous déraperions), nous nous réveillons au milieu d’une eau transparente merveilleuse, qui nous fait apercevoir notre première raie de la journée! Nous nous mettons rapidement à l’eau: Cécilie prend une leçon de natation avec son papa, Agathe s’essaie au canoë de Violette et se débrouille plutôt bien. La magie opère: deux magnifiques raies viennent nager sous nos palmes! Elles restent un bon moment sous nos bateaux, remuant le sable pour y dénicher leur petit déjeuner.

Nous levons l’ancre en fin de matinée, direction: Moorea évidemment! Agathe change de bateau pour la navigation et embarque sur Lotus, le bateau-copain qui nous accompagne depuis quelques jours, en espérant que tout se passe bien et que nous la reverrons dans quelques heures…

Nous prenons la passe de Papeete pour accéder à la haute mer, et juste avant de franchir la digue du port nous rencontrons… des dauphins! Je n’aurais jamais pensé rencontrer nos premiers cétacés si près de la ville et de son port avec ses énormes porte-conteneurs et même un immense paquebot (on le devine au loin sur la vidéo). Cette rencontre, quoique brève, nous enchante et nous paraît de très bon augure pour notre traversée!

Nous hissons la grand-voile, déroulons le génois, et c’est parti avec un bon vent arrière (autour des 20 noeuds) et une belle houle qui nous pousse dans la bonne direction. (sur la photo, Tahiti!)

Nous rattrapons petit à petit Lotus, parti 20 mn avant nous, mais nous tentons une manœuvre à l’arrivée à la passe qui nous retarde, ce qui n’est pas plus mal car nous ne connaissons pas vraiment le mouillage, près de Vaiare, c’est plus confortable de nous positionner en 2ème… nous sommes bons perdants (si si!!)

Vidéo de notre traversée, avec les dauphins!


L’eau est encore plus belle qu’à Tahiti, mais il y a un fort courant, nous tirons un bout entre nos deux navires, pour que les filles puissent nager sans danger. J’explore les environs, découvrant encore de nouvelles espèces de poissons, mais c’est Vincent qui fait la plus belle rencontre: une jolie tortue! Elle broutait à un mètre de lui, et a fait une drôle de tête lorsqu’elle l’a aperçu si près! Elle s’est écartée tout de suite, mais pas trop loin, et ils ont nagé ainsi tous les deux quelques temps, en se regardant du coin de l’œil… Évidemment, Vincent n’avait pas l’appareil photo, nous allons donc être obligés de replonger demain, trop trop dur…
Et ce soir, dans le coucher de soleil, une belle raie léopard (à pois) a ondulé le long du bateau, et on nous a promis que demain matin, à l’aube, elles seront des dizaines… Nous allons dormir en maillot de bain pour être fin prêts!
Soirée jeu ensuite sur Lotus, et retour épique: le vent s’est levé, la pluie s’en est mêlée (pas du tout prévus par la météo), les filles vont se rappeler longtemps de la montée dans l’annexe et des 30 mètres qui séparent Fakarêver de Lotus… Nous sommes arrivés trempés sur le bateau, d’eau de pluie et d’eau de mer, la prochaine soirée on la fera chez nous! ;o)


Enfin, ça y est, nous dormons à Moorea….

mes poissons préférés, tellement photogéniques
j’aime bien aussi les tous petits qui se cachent dans les coraux

6 réflexions au sujet de “Moo-raies-aaaaaah”

  1. Bravo moussaillons, Moorea est à vous !
    Profitez-en bien, continuez à nous enchanter avec vos aventures (nous savourons avec délice le récit documenté et imagé de vos péripéties) et à l’abordage du Lotus ;0)
    Bisous tout plein !

  2. Trop bien votre blog 😁. On se réchauffera en lisant vos aventures quand on sera dans le grand froid de la Nouvelle Zélande 😉. 😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *